IMPLANTOLOGUE A LA ROCHELLE



Dr Yves Lataud
L’implant remplace la racine ou les racines de dent trop abimée pour être conservée. Il s’agit d’une pièce en titane biocompatible qui se visse dans l’os de la mâchoire. Une couronne classique est fixée au-dessus de l’implant après une phase de consolidation osseuse de quelques semaines, ou bien immédiatement dans certains cas.
Son indication est déterminée par la mesure du volume osseux effectuée au cabinet grâce à un examen radiographique « cone beam ».

COÛT ET REMBOURSEMENT

Les actes d’implantologie sont inscrits à la nomenclature de la sécurité sociale. Ils n’ont cependant  aucun remboursement en ce qui concerne les actes chirurgicaux. Cependant, la prothèse qui sera installée sur les implants que ce soient des couronnes ou des bridges, permet l’établissement d’une feuille de soins et donc d’une base de remboursement de la sécurité sociale et d’un complément éventuel par la mutuelle.

Certaines mutuelles donnent au patient un remboursement forfaitaire annuel par implant et par patient.

Des solutions de financement peuvent vous être proposées et seront examinées par les organismes concernés le cas échéant.


PRENDRE UN RDV

N’hésitez pas à nous contacter afin de fixer un rendez-vous.

Comment se pose un implant dentaire ?

L’implant dentaire est un substitut de la racine dentaire. Il est alors artificiel et se fixe dans l’os alvéolaire en vue du remplacement d’une ou de plusieurs dents enlevées. L’implant dentaire est généralement en titane et supporte une prothèse dentaire fixe, ou bien supporte un élément de stabilisation de prothèse mobile . Il faut rappeler que cette alternative, loin d’être une nouvelle technique, fait aujourd’hui l’objet d’une véritable révolution.

La pose de l’implant dentaire intègre plusieurs paramètres. Par conséquent, elle n’obéit pas à une procédure standard. En une séance de prise en charge, vous pouvez vous faire poser l’implant ainsi que la couronne provisoire. Par contre, vous pourrez également avoir besoin d’un minimum de trois séances pour vous faire poser un implant. Ce dernier peut ne pas être en condition de supporter une couronne immédiatement et il faudra alors attendre la cicatrisation qui peut durer plusieurs mois.

Deux étapes sont essentielles pour la pose d’un implant dentaire après certains examens cliniques et radiologiques classiques. Les données des différents examens permettent d’évaluer la masse osseuse disponible. En cas de déficit de masse osseuse, il faudra réaliser en prélude au projet prothétique, une greffe osseuse pour augmenter ladite masse. Lorsque les préalables sont achevés, le dr Lataud pourra alors entamer les opérations de la pose d’implant.

  • Incision de la gencive et préparation de l’emplacement de l’implant à l’intérieur de l’os. Afin d’attendre la cicatrisation de l’os autour de l’implant (ostéointégration), la gencive est refermée. Il s’en suit donc une période de latence encore désignée « mise en nourrice ». Cette période est variable (un à six mois) suivant la dent à remplacer, le type d’implant etc.

  • Après la cicatrisation, le dr Lataud procède à la mise en place de la pièce transgingivale qui assure l’émergence de l’implant en bouche et permet la cicatrisation gingivale à sa périphérie.


La technique « en  un temps chirurgical » est une nouvelle approche qui permet d’éviter le temps de la mise en nourrice. Elle est cependant vivement déconseillée lorsque le patient est fumeur, en cas de risque d’infection ou autres.







Implants et prothèses dentaires

Les prothèses et implants dentaires sont disponibles en fonction des besoins. On en distingue alors une diversité.

Couronne dentaire : elle peut remplacer une dent manquante, recouvrir une dent très abîmée ou protéger la dent. Ayant donc la forme d’une dent, elle est considérée comme un capuchon. La couronne prend appui selon le cas sur une dent existante ou sur un implant posé à cet effet. Elle peut également s’appuyer sur un pivot « inlay-core ». Il s’agit d’une technique qui procède par l’insertion d’une tige métallique à l’intérieur de la racine saine de la dent devant supporter la couronne.

Bridge : il s’agit d’une prothèse en forme de pont dentaire qui prend son appui sur deux piliers. L’avantage du pont dentaire est qu’il a la capacité de remplacer plusieurs dents manquantes (deux ou trois). Il est également possible d’utiliser les implants comme supports surtout au cas où les dents ne sont plus en condition de servir de piliers.

Pivot : il sert de soutien à la couronne ou au bridge. Il y a recours au pivot lorsque la dent est considérablement usée et que la racine dentaire est par contre saine. C’est une tige métallique encore appelée « inlay-core » qui est donc implantée dans la racine dentaire. Cette technique fait l’objet de recours lorsqu’une couronne est insuffisante pour la restauration de la dent atteinte. On parle de la dent sur pivot.

Appareil : il s’agit de la dent en céramique ou en résine qui est fixé à un châssis en métal léger et rigide lorsque l’appareil est partiel. La nouvelle dent artificielle est ainsi reliée aux autres dents grâce aux crochets. Il est d’un recours massif pour le remplacement des dents manquantes en raison du coût abordable.

Par ailleurs, l’appareil peut être total lorsque le dentier artificiel ayant une base en résine supporte de fausses dents en porcelaine ou en résine. Le dentier est utilisé dans ce cas en substitution de l’intégralité des dents manquantes. Le maintien en place s’effectue grâce à des colles spécifiques. La barre métallique ainsi que les implants sont utilisés comme appui ou stabilisateur  au dentier.



FAQ

Combien coûte un implant dentaire ?

Le prix varie en moyenne entre 1300 et 1500 euros en France. Il faut cependant retenir que le coût peut considérablement varier entre 800 et 2500 euros parfois.

Comment est remboursé un implant dentaire ?

Le remboursement n’est pas pris en compte par la Sécurité Sociale. Néanmoins, les bridges et les appareils amovibles qui présentent moins de confort sont remboursés. Il existe aussi des mutuelles qui font un remboursement partiel (cf paragraphe coût et remboursement).

Bridge ou implant dentaire ?

L’implant dentaire est nettement plus confortable mais un peu plus onéreux que le bridge. Ce dernier est par ailleurs  remboursable en partie par la sécurité sociale.

Implant dentaire qui bouge : que faire ?

Lorsque votre implant dentaire bouge, il faut faire immédiatement avoir  recours à un spécialiste en implantologie dentaire ou à un chirurgien-dentiste. Ils sont les seuls compétents à instruire dans ce cas.

Implant dentaire ou dentier ?

L’implant dentaire est nettement plus confortable que le  dentier . La qualité de vie est meilleure avec cette solution fixe La différence est également observée par rapport au coût.

Implant dentaire ou couronne ?

Dans ce cas, tout dépend du diagnostic du praticien. Si votre racine dentaire est en bon état, une couronne est souhaitable. Par contre, si la racine est abîmée, le recours à l’implant est incontournable.

Comment se manifeste le rejet d’un implant dentaire ?

Il se manifeste par les douleurs chroniques, rougeur des gencives, saignement prolongé, ou mobilité de l’implant sans douleur.


PRENDRE UN RDV

N’hésitez pas à nous contacter afin de fixer un rendez-vous.

logo-yves-lataud-2

Bienvenue sur le site du cabinet du Dr Yves LATAUD, situé au sein de la CLINIQUE DE L’ATLANTIQUE (La Rochelle / Puilboreau)

Nous vous proposons trois activités principales : L’orthodontie, l’implantologie et la stomatologie.

Docteur conventionné

Le Docteur LATAUD est conventionné. La carte vitale est acceptée.

Derniers articles

© Dr. Yves Lataud. Tous droits réservés